Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
RaphB Blog

De la micro entreprise à l'auto entrepreneur puis au néant

13 Juin 2013 , Rédigé par Raphaelle Publié dans #Autoentrepreneur, #AE, #Reforme, #connerie politique, #Entrepreneur

De la micro entreprise à l'auto entrepreneur puis au néant

Les effets d'annonce ont été nombreux autour d'une réforme du statut des auto-entrepreneurs ces derniers temps, avec des informations, des contre-informations... Bref dur de suivre les évolutions du débat quand les politiques eux-même ne savent pas de quoi ils parlent (puisque aucun membre de l'état ne semble connaître le monde de l'entreprise privée et encore moins celui de entrepreneuriat à première vue).

Une phrase que j'ai entendu ce matin de la bouche d'un politique m'a fait quelque peu réagir. On laissait penser que le gouvernement actuel voulait juste démolir une création du gouvernement précédant, mais même si on peut remercier le gouvernement précédent d'avoir lancé ce statut d'Auto Entrepreneur, il ne faut pas oublier que celui-ci existait déjà sous une forme (un peu moins sexy) d'Entreprise Individuelle au format Micro Entreprise.

Ce qui a finalement changé entre le statut de Micro Entreprise et l'Auto Entrepreneur c'est une simplification supplémentaire des démarches administratives et du paiement des charges. Les plafonds étaient les mêmes (il n'y a pas eu de révolution à ce niveau là), on échappe par contre au fait devoir cotiser au RSI d'un côté, et à l'URSAFF et en plus déclarer le reste sur les impôts sur le revenu (je parle dans mon cas de revenu BNC pour du service). Bref l'AE était un vrai plus pour limiter l'effet paperasse administrative et charges pour lesquels l'état français est champion toute catégorie.

Mais alors pourquoi du jour au lendemain on veut mettre les deux pieds sur la pédale de frein ? là j'avoue je ne comprends pas, j'ai eu une EI (en micro entreprise) pour déclarer une activité complémentaire à mon job de salarié puis j'ai basculé sur une AE quand j'ai eu besoin de facturer mes services entre deux jobs également. Je fais donc partie de ceux qui utilisent ces status pour un complément de revenu (je suis donc relativement chanceuse). Pourquoi malgré tout j'ai l'impression que de vouloir être honnête et de ne pas fournir mes services au "black" va être dans le futur pénalisé ?

Il ne faut pas se leurrer 19 000€ de plafond pour une AE, c'est vraiment limiter ce statut aux entrepreneurs qui font ça en complément d'un autre revenu. Cela ne représente même pas un salaire, alors que le plafond à 32000€ permet lui d'avoir cette activité en tant que job principal (avec un revenu pas exceptionnel mais suffisant). Le principe du "je crée mon job" en travaillant finalement soit en sous-traitance pour une boite particulière soit d'avoir plusieurs clients comme n'importe quelle boite.

Je vois mal tous ces AE se lancer dans la mutation vers une EURL (statut le plus proche) et encore moins vers une SARL (structure plus lourde qui nécessite en plus de s'associer avec quelqu'un) alors que va-t-il se passer ? Ceux qui ne faisaient pas ça complètement honnêtement vont continuer à passer plus de chiffre d'affaire au black (quel changement hein!), ceux qui le faisaient honnêtement pour avoir un job, vont rechercher un emploi qu'ils ne trouveront peut-être pas ou cumuleront des cdd/interim et finiront pour un certain pourcentage chez Pole Emploi (retour à la case départ) ou finiront au RSA, et pour les plus courageux ils s'engageront dans le marasme d'une entreprise, se feront submerger par la paperasse administrative et la comptabilité, ne seront pas accompagné et suivi comme il le faudrait ... se feront jeter par leur banquier et finiront par gonfler les mauvais chiffres des entreprises qui ne survivent pas au-delà de 3ans. On va finir sur une note positive, un pourcentage de ces entrepreneurs arriveront peut-être à donner une nouvelle envergure à leur business et seront des entrepreneurs heureux mais il en aurait été de même sans cette réforme.

Bref messieurs / mesdames les ministres et autre personnel rattaché à leur service. Plutôt que de vouloir tuer le business français dans l'oeuf, puisque vous allez tuer les poussins naissant, Pourquoi ne trouveriez vous pas d'autres mécaniques qui au lieu de pénaliser ceux qui veulent créer quelque chose avec leur faible moyen (ou de plus gros moyens), intéressez-vous peut-être à des simplifications des autres structures d'entreprises !

Au lieu de vouloir pénaliser les petits projets comme les entreprises déjà plus grandes (tpe/pme et plus grands groupes) avec des formalités et des charges sociales / impôts massifs. Favorisez ces créations ... Arrêtez de vouloir étatiser des entreprises pour nous ramener à l'air soviétique de l'entreprise d'état nourricière et inspirez vous de modèles flexibles comme les USA où si on ne trouve pas d'emploi avec un peu de cran on le crée. Ce n'est pas la solution miracle mais c'est à mon sens moins stupide que de nourrir des millions de foyer à coup de subventions / allocations.

Pitié arrêtez de laisser les emplois et le business sous perfusion d'un produit nocif et toxique, c'est ce qui rend le patient malade. Quand diable le gouvernement s'en rendra-t-il compte ?

Partager cet article

Commenter cet article

mael 14/06/2013 11:57

Sans déconner quelqu'un comprend en quoi ça va aider les gens dans la merde cette mesure ?
je suis outré, mais en même temps je pense que l'activité en indépendant est de
plus en plus précaire. Créer une boite tout seul je le referais plus.
La faute aux mesures fiscales, à la crise, oui, mais aussi à la mentalité générale dans le milieu de l'entreprise pour qui un indépendant est un pauvre type qui n'a pas trouvé de boulot et qui quémande comme un mort de faim.

Moi j'en ai ma claque. Cette annonce me fais revoir la façon dont j'ai envie d'exercer mon métier.

Jerome Byczek 14/06/2013 09:46

Et bien voilà .. je suis totalement d'accord avec ces commentaires ... Comment réussir à déprimer encore plus les personnes qui essayent de s'en sortir financièrement ...

Et bien c'est fait .. après avoir passé plusieurs mois à faire un business plan équilibré sur des des plafonds qui n'existent plus ... qui permettait d'être loyal sur mes tarifs vis à vis de la concurrence ... en apportant les mêmes compétences qu'une boite qui fait des sites internet avec des gens payés au SMIC Bac+3 minimum et qui elles (ces sociétés) sortent des contrats clients de plusieurs milliers d'euros ...

Pff que de gâchis dans cette France ... En effet ... avec de mauvaises décisions comme celles ci la France fabrique ses propres chômeurs qui la plupart du temps ne gonfleront même pas les chiffres du chômage car n'appartenant à aucune catégories ...

Pascal 13/06/2013 22:48

Bravo pour cet article plein de lucidité et de bon sens. Qualités qui manquent cruellement a nos "dirigeants politiques"actuels.
Je suis certain que 98% des lecteurs de cet article adhereront sans retenue à ces propos. Mais pour quoi nos politiques, ces pauvres bougres, n'y entendent-ils rien?
La redactrice de cet article devrait postuler pour un poste lors du prochain remaniement ministeriel ou ils vont certainement encore nous sortir des dinosaures du placard.
Merci pour ce moment de bon sens...